Le groupe
Biographie :

Formé en 2008, Calcined est un groupe de death metal provenant de Fribourg (Suisse) et fondé par des passionnés de la scène metal extrême. Avec Lionel (batterie) et Piffeux (basse / choeurs ), rapidement le groupe a commencé à écrire des compositions old school, chaotiques et furieuses. Avec l’arrivée de Magnus (chant) en 2010 et de Jéjé (guitare) en 2012, le groupe est stable et complet. Les concerts affluent et surtout en soutien pour des groupes incroyableq comme Inveracity, Carnal Decay, Internal Suffering, Stillbirth, Cauchemar, Putridity, Perverse Dependance, Pighead, etc... Le groupe tourne en Europe de l’Est durant le printemps 2013 et acquiert beaucoup d’expérience. Après leur retour en Suisse, Ils composent leur premier album avec 9 titres, plus voraces que jamais. "Tormenting Attractions" est sorti sur le label français Great Dane Records.

Discographie :

2009 : "4th Degree Burns" (Démo)
2011 : "Thwarted" (EP)
2015 : "Tormenting Attractions"


La chronique


Calcined, voilà un nom charmant qui augure du bon gras qui tâche. Gagné puisque le groupe donne dans du bon gros death à tendance old school, et après un split et un EP, c'est "Tormenting Attractions", premier véritable album qui débarque chez Great Dane.

"Funeral Passage" ouvre la marche (funèbre ? Ok je sors...) avec un bon gros death qui fleure bon le Suffocation, avec ces bons vieux blasts locomotive comme on les appelait avant et un growl bien glaireux par dessus. Si la musique de Calcined est loin de la démonstration technique il n'empêche que les structures changent très souvent, là encore comme chez Suffocation et quand les riffs se font plus lourds, le groupe vous roule dessus sans ménagement. En plus des growls, on a souvent l'occasion d'entendre des hurlements complètement tarés, apportant une folie qu'on trouve rarement chez les groupes death de nos jours, qu'ils soient old school, brutaux ou techniques. Loin des blasts supersoniques et des riffs ultra techniques à coup de sweep ou de shred toutes les 2 secondes, Calcined balance une agression brute de décoffrage malgré les structures un peu tordues comme je le disais. On peut aussi retrouver éventuellement un feeling proche des deux premiers Severe Torture en moins speed, Calcined utilisant bien plus souvent que les Hollandais cités l'art d'écraser les tympans de l'auditeur avec un gros mid tempo qui tâche et la double qui va bien. Ce premier album n'en reste pas moins brutal et frontal, ces Suisses ne font pas franchement dans la finesse et ne mettent pas de gants pour vous retourner une droite. Les blasts ne sont pas supersoniques comme chez la plupart des groupes de nos jours mais ils sont présents, et plutôt deux fois qu'une !

On sent aussi assez souvent du Cannibal Corpse, surtout celui des trois premiers albums, avec un zeste d'Obituary par moments. Il faut dire que le death de Calcined est assez typé américain pour ne pas dire floridien, et années 90 aussi forcément. Autre chose qu'on ne retrouve que rarement dans les groupes de death contemporains, la folie dont j'ai déjà parlé tout à l'heure et surtout une ambiance poisseuse, ce côté bien dégueulasse et baveux qui faisait tout le charme du death metal de l'époque. Et ça ressent aussi dans les soli de guitare, loin du shred à outrance on retrouve les soli totalement déglingués typiques de toute cette scène, à grand renfort de vibrato. "Tormenting Attractions" est un véritable char d'assaut comme on n'en fait plus beaucoup, un plaisir auditif aux allures de madeleine de Proust gore en quelque sorte. Niveau production, on s'y retrouve aussi, des guitares bien grasses et crades, une batterie qui sonne à peu près organique au lieu des habituelles batteries Playskool ces dernières années et la puissance syndicale pour défoncer correctement les oreilles de tout amateur de death metal qui se respecte. Les 43 minutes passent comme une lettre à la poste et on se surprend à relancer la bête, on est maso ou on ne l'est pas.

Un premier album de death metal bien gras, old school, brutal qui devrait ravir les amateurs de la scène américaine des années 90. Pas un plagiat ni un hommage, simplement un album de la part d'un groupe qui aime son death metal fait de cette façon et qui se fait plaisir, bref c'est chaudement recommandé pour qui aime le genre.


Murderworks
Décembre 2015


Conclusion
Note : 16/20

Le site officiel : www.calcined.ch