Le groupe
Biographie :

Caïnan Dawn a été formé en 2003 par Kobal et Heruforod. En 2007, la seule démo réalisée par le groupe, "In Darkness I Reign", est sortie sur le label français Eisiger Mond Productions. Cette démo a été bien reçue dans le milieu et la presse underground. Le groupe signe son premier album "Nibiru" en 2011 sur le label français Those Opposed Records. Le line-up se voit alors renforcé par l'arrivée de 2 membres supplémentaires, ce qui permet à Caïnan Dawn de faires des concerts et des festivals aux côtés de groupes comme Inquisition, Himinbjorg, Nehëmah et Kult. Aujourd'hui, le groupe est basé à Chambéry et est composé de quatre membres : Heruforod à la guitare et au chant (ex-Irmensul), Avgruun à la guitare (ex-Malmort), Keithan à la basse (Maïeutiste) et Kloct à la batterie (Allobrogia, Kloct). Le deuxième album du groupe, "Thavmial", sort en Avril 2014 chez Osmose Productions. "F.O.H.A.T." sort en Octobre 2017, toujours chez Osmose Productions.

Discographie :

2007 : "In Darkness I Reign" (Démo)
2011 : "Nibiru"
2014 : "Thavmial"
2017 : "F.O.H.A.T."


Les chroniques


"F.O.H.A.T."
Note : 16/20

Avec plus de dix ans de carrière, Caïnan Dawn se fait malgré tout assez discret avec peu d'albums au compteur, on s'attend donc à chaque sortie à avoir des opus bien étudiés et de qualité. Les deux premiers n'étaient hélas pas très marquants, pas mauvais, mais plutôt quelconques car le groupe n'avait pas trouvé SA personnalité. Avec ce nouvel album, "F.O.H.A.T.", les choses changent...

Cette fois-ci, il semblerait que ce soit la bonne ! Cet album composé de sept titres a ce petit truc en plus qui permet au groupe de se démarquer, et en plus il est excellent. On démarre avec "Kaos - Theos - Kosmos" qui est accrocheur et qui s'écoute plutôt facilement bien qu'il y est du boulot derrière. La basse est vraiment mise en avant dans les morceaux et surtout dans celui-ci, elle ajoute une belle profondeur. Ça fonctionne à merveille, avec cette atmosphère froide, occulte, spéciale et énigmatique. Bref, ça nous tient en haleine et on ne voit pas passer le temps, surtout que le groupe a quelque peu raccourci la durée de ses morceaux par rapport aux précédents travaux, ce qui est une bonne chose. Grâce à cela, on a pas cette impression de lenteur et nous pouvons écouter "F.O.H.A.T." d'une seule traite sans être lassés.

Arrive ensuite le lancinant "Ylem" et l'on est de suite sous le charme, il est à la fois hypnotique, obscur, riche et poignant, c'est assurément notre coup de coeur. On trouve aussi des morceaux plus rentre-dedans à l'image de "Mara", glacial et martial dans son jeu de batterie, ou encore "Fathomless" qui est tortueux et frénétique. L'autre moment coup de coeur de l'album intervient avec l'intermède "F.O.H.A.T." et le titre qui le suit, "Thule". En effet, l'intermède pose la trame et "Thule" capte toute notre attention grâce à un black metal chaotique et sombre à souhait.

Quel ascension fulgurante pour Caïnan Dawn avec cet opus ! C'est assurément l'album de la maturité comme on dit, il s'agit du travail le plus abouti et le plus personnel de la discographie du groupe. Les Chambériens se démarquent enfin après avoir trouvé leur propre voie musicale.


Nymphadora
Novembre 2017




"Thavmial"
Note : 15/20

Passés assez inaperçus jusque là, les Français de Caïnan Dawn reviennent avec leur deuxième album "Thavmial", fraîchement sorti sur un label qu'on ne présente plus : Osmose Productions !!! Véritable découvreur de talents, ce label n'a donc sûrement pas signé le groupe pour rien, ce qui a tendance à attiser ma curiosité... Après Nehëmah, la scène chambérienne était quelque peu moribonde, et puis il y a eu Malmort et son excellent "Vox In Excelso" : ce nouvel album de Caïnan Dawn vient-il enfoncer le clou et nous prouver que la Savoie est un peu notre Scandinavie à nous ??? Réponse dans ces lignes...

Ce "Thavmial" commence par une intro assez longue de plus de 3 minutes mais qui a l'avantage de véritablement poser l'ambiance occulte propre au groupe. Le premier morceau, intitulé "The Brood", va lui nous plonger directement dans le vif du sujet d'un black metal sauvage et froid !!! Le rythme est rapide, le main riff, lui, est particulièrement efficace, et la batterie est tout simplement bestiale : nous voilà face à un pur morceau de black metal, qui saura aussi varier les plaisirs et les atmosphères grâce à quelques ralentissements bien sentis... En effet, on aura aussi droit à des passages très mid-tempo offrant des riffs lancinants autant qu'envoûtants, et surtout au fort pouvoir évocateur !!!

Ces qualités musicales sont bien mises en valeur par le son de cet album qui permet de distinguer chaque instrument, mais qui sait aussi offrir puissance et froideur aux morceaux de Caïnan Dawn... La double pédale est un rouleau compresseur, les guitares sont acérées, mais savent aussi jouer sur plusieurs tableaux avec des arpèges tout en légèreté et des lead mélodique hypnotiques !!! La voix, pour ma part, reste un peu en retrait, et j'aurais peut-être imaginé un chant plus écorché... Mais ce n'est que mon point de vue !!! Ici, le chant est caverneux, et la réverb utilisée donne à cette voix un côté désincarné qui renforce au final assez bien le côté occulte de la musique des Savoyards...

De manière très intelligente, le groupe a créé de petits interludes liant les morceaux et créant une véritable homogénéité tant au niveau de la musique que de l'ambiance : l'aspect sombre est mystérieux de ce "Thavmial" s'en trouve renforcé et l'ensemble est incroyablement cohérent !!! Ainsi s'ouvre le second titre "Legionem Daemonicus", véritable perle black metal... Tout ce que peut chercher un amateur de l'Art Noir se trouve dans ce morceau : rapide, bestial, haineux, mais aussi atmosphérique et envoûtant !!! Comme si votre âme en peine attisait le feu intérieur de votre corps en quête de vengeance... A noter aussi une excellente utilisation de la basse sur ce titre désormais phare, chose assez rare dans le black metal pour être signalée !!!

Des perles de cette qualité, les Savoyards nous en offriront jusqu'à la fin de l'album et l'épique morceau éponyme avec une facilité quelque peu déconcertante !!! Comme si les musiciens du combo étaient littéralement possédés... Mais la grandeur d'un morceau ou d'un album ne vient pas seulement d'une bonne composition ou d'un bonne maîtrise instrumentale... Il faut un ingrédient supplémentaire, cet ingrédient qui fait que chaque note, chaque riff pénètre insidieusement l'âme de l'auditeur jusqu'à le posséder lui aussi... Cette force occulte qui crée ce lien si particulier entre un groupe et son auditoire, cette forme de communion !!! Caïnan Dawn n'a pas fait que chercher cet ingrédient secret : le groupe l'a trouvé et en use de manière très mâture et intelligente, pour notre plus grand plaisir...

Heureusement, tout n'est pas parfait et c'est d'autant plus motivant quand on sait qu'il nous reste une marge de progression, à l'instar du morceau "World Among Worlds", peut-être un peu de deçà... De par son intensité surtout, même s'il nous permet de découvrir un autre aspect de la musique des Savoyards, plus atmosphérique, avec une utilisation assez intéressante de nappes de clavier éthérées... Le morceau finira par monter en pression, mais peut-être un peu tard à mon goût !!! Je ne vais quand même pas bouder mon plaisir vu que ces 9 minutes nous offrent malgré tout deux visages assez intéressants... Et permettent au morceau "Kaon" de tirer son épingle du jeu grâce à son côté dévastateur qui fera vite oublier ce léger ralentissement !!! Un petit désagrément vite mise de côté...

Au fil de ses 8 longs morceaux, "Thavmial" va ainsi nous livrer différents visages et évoquer différents sentiments chez l'auditeur sans jamais l'ennuyer, bien au contraire... Faisant montre d'une grande maturité, le groupe va peu à peu s’immiscer dans votre esprit : il saura vous rendre triste, haineux, contemplatif, envoûté, mais en aucun cas insensible !!! Sous couvert d'occultisme, ce nouvel album saura aussi vous transmettre une force incroyable, comme à l'écoute de l'excellent "Raunen"... Une vraie réussite dont la Savoie peut être fière !!! Avec Malmort et Caïnan Dawn, la relève du black metal savoyard est belle et bien assurée... Si vous cherchez un peu de Scandinavie de part chez nous, c'est bien en Sabaudiae qu'il faut chercher !!!


Carcharoth
Juin 2014


Conclusion
Le site officiel : www.facebook.com/cainandawn