Le groupe
Biographie :

Formé en 1997, Archenterum est initialement un projet parallèle Avignonnais de métal extrême. La première démo, intitulée "Nuclear Forces", sort en 2000. Le style rugueux du combo oscille entre black agressif et thrash incisif avec des textes guerriers. Après une période de sommeil, Archenterum recrute J.-L. D. qui offre un nouveau souffle au groupe. La deuxième démo "Insanity Of War" sort en 2009 et marque l’évolution du groupe vers un death-metal plus abouti abordant des thèmes tels que la folie et la mort. Cette création est accueillie avec enthousiasme par la presse underground. Plus soudé et plus mûr, le trio se joue des clichés du metal et traite de sa relation ambiguë au satanisme dans sa troisième œuvre : "Paradoxe 29A" qui sort en 2012. Archenterum hisse son death-metal à un niveau supérieur ce qui est unanimement souligné par la presse underground. Le groupe décide de s’accorder une pause dans son évolution musicale et réenregistre cinq titres de sa première démo ainsi que deux titres inédits fraîchement déterrés.

Discographie :

2000 : "Nuclear Forces" (Démo)
2009 : "Insanity Of War" (Démo)
2012 : "Paradoxe 29A" (Démo)
2013 : "Exhumed" (EP)


Les chroniques


"Exhumed"
Note : 13/20

Histoire de nous faire patienter, Archenterum revient aujourd'hui avec "Exhumed" qui nous propose un réenregistrement de titres de leur première démo "Nuclear Forces", une nouvelle version de "L'Art De La Guerre", initialement paru sur "Insanity Of War", ainsi que quelques inédits. Comme le précise le groupe, cette démo a été enregistrée pour leur propre plaisir... Quel est l'intérêt alors d'une telle chronique me direz-vous ??? Réponse dans ces lignes bien entendu...

Après une courte intro assez martiale, "Exhumed" débute de fort belle manière avec un "Art De La Guerre 2013" des plus efficaces !!! Le son est cru, plutôt old-school, mais particulièrement incisif, ce qui correspond parfaitement à la musique du groupe... Les guitares sont assez puissantes et parfaitement audibles, et même si la batterie est toujours une boîte à rythme, elle parvient à renforcer le côté martial, ce qui est plutôt intéressant !!! Seul le chant est peut-être un peu sur-mixé, mais il est tellement fougueux et brut de décoffrage qu'on oublie vite ce petit défaut... Tout ça pour dire que les riffs de cet excellent morceau sont parfaitement mis en valeur, à l'image d'une fin épique vraiment savoureuse !!!

Le groupe enchaîne avec le morceau qui, s'il ne l'est déjà, deviendra à coup sûr leur hymne scénique : "Archenterum Über Alles" !!! Bestial et diablement énergique, ce morceau simpliste offre une douce folie particulièrement contagieuse qui donne envie de tout détruire sur son passage... Comme quoi ce sont parfois les morceaux les plus simples qui marquent les auditeurs !!! Un morceau véritablement taillé pour le live, mais malheureusement un peu court sur CD... On sent pourtant là toute l'insouciance de la jeunesse, toute la fougue d'une première démo qui voit son blason redoré de la meilleure manière qui soit !!!

"Chemischwaffe" est quant à lui un morceau plus mélodique, plus mid-tempo, et aussi plus thrashy dans ses riffs, alors qu'on lorgnait plus vers un death-metal très 90's jusqu'à présent... Mais là aussi, Archenterum a les armes pour mettre tout le monde d'accord, et surtout, le groupe sait les utiliser !!! Ces morceaux vont droit au but pour mettre l'auditeur en transe, et ce pour notre plus grand plaisir... Décidément, les morceaux de "Nuclear Forces" sont vraiment taillés pour la scène !!! Le morceau suivant, "Jagdfrevel" ne dérogera d'ailleurs pas à la règle... On est vraiment face à un condensé de puissance et d'énergie communicative !!! De quoi faire oublier toutes les petites erreurs de jeunesse...

Le morceau "Nuclear Forces" est là encore un pur bijou de thrash / death, mais toujours ancré dans le style des années 90... Des riffs tueurs, des solos bien envoyés, le groupe est vraiment à la hauteur d'un point de vue technique, c'est indéniable, et cela nous fait regretter, une fois n'est pas coutume, l’absence d'un vraie batteur : sa puissance pourrait donner une toute autre dimension à ces morceaux déjà très bons !!! Malgré tout, la qualité des compositions de cette première démo est une preuve s'il en fallait qu'Archenterum avait déjà tout compris au metal 13 ans auparavant... Dommage alors que ces morceaux soient si courts !!!

Le morceau suivant, "Human Shield", est un inédit de 2003 lui aussi très intéressant, dans la même veine que ses prédécesseurs, c'est-à-dire très mauvais pour les cervicales !!! La démo va finalement se terminer sur un "Archenterum Über Alles II", plutôt sympathique même s'il n'est pas au niveau de son grand frère, trop culte pour être surpassé... Ce coup de frais sur la musique du groupe fait en tout cas un bien fou !!! Je dirais même que cette écoute m'a donné un coup de jeune... Voilà un effet assez inattendu me direz-vous !!! Certes, mais c'est tellement agréable que je me refuse à bouder mon plaisir... Voilà donc une démo qui arrive à m'apporter beaucoup plus que ce à quoi je m'attendais !!! Mais alors, si c'est tellement bon, à quand un plaisir longue durée ???

Alors oui, redonner vie à d'anciens morceaux était en soit une bonne idée, surtout quand là qualité est au rendez-vous... On ressent parfaitement le plaisir qu'à pu prendre le groupe à les réenregistrer : cette résurrection s'est faite avec les tripes et le cœur, et c'est tout à leur honneur !!! Mais alors pourquoi ce plaisir était-il aussi court ??? Voilà le principal défaut de cette nouvelle démo : on en veut plus !!! Alors la prochaine fois, je veux chroniquer un album... Que ce soit dit !!! En attendant, allez faire un tour sur le site du groupe, vous pourrez téléchargement cette démo gratuitement... Ils sont pas gentils en Avignon ???


Carcharoth
Août 2014




"Paradoxe 29A"
Note : 14/20

Groupe assez discret de la région d'Avignon, Archenterum nous livre ici sa troisième démo intitulée "Paradoxe 29A". Le groupe a maintenant 23 minutes pour nous prouver qu'il a su passer la vitesse supérieure... Verdict ???

D'entrée de jeu, ce qui va malheureusement frapper l'auditeur est l'utilisation d'une boîte à rythmes, mauvaise impression vite éclipsée par une basse technique et ronflante à souhait !!! Car ce qui frappe en effet dès les premières mesures, c'est l'efficacité et la maturité des compositions dans leur ensemble... Bien sûr, il existe encore quelques faiblesses ou quelques facilités ici et là, mais cette troisième démo est techniquement plutôt aboutie !!!

Le son de la basse et des guitares a été travaillé pour donner un ensemble puissant et cohérent !!! Mais attention, on reste bien sûr dans le cadre d'un enregistrement "maison", mais le résultat est plutôt satisfaisant... La principale faiblesse reste à mon sens le chant, qui mériterait vraiment d'avoir plus de puissance, surtout dans ses passages les plus death !!! Il manque ce côté "rocailleux" qui renforcerait à merveille la musique du combo...

Après, et il s'agit d'un détail important mais pas rédhibitoire car indépendant je pense de la volonté première du groupe, le son de boîte à rythmes demande un petit temps d'adaptation... Il pourrait être bon à l'avenir de mieux travailler ce son (surtout la grosse caisse) car grâce aux technologies actuelles, on peut quand même arriver à un son plus que correct !!! D'autant que la programmation, elle, est de très bonne facture... Mais un son plus "naturel" et percutant aurait pu donner un tout autre aspect aux morceaux !!!

Je souhaite donc à Archenterum de rapidement trouver un batteur afin, pourquoi pas, de nous offrir un premier album à couper le souffle... Le challenge n'est pas négligeable et le gaillard devra avoir un sacré niveau vu les parties programmées à la boîte à rythmes !!! Alors si vous lisez ces lignes, sachez que si vous avez le niveau, il y a vraiment moyen de se faire plaisir en tant que batteur, et la puissance, la technique et la maturité des morceaux devraient vous apporter entière satisfaction !!!

En attendant ce jour, il reste cette troisième démo, "Paradoxe 29A", qui nous prouve encore une fois la qualité du combo Avignonnais, et surtout qu'Archenterum, doucement mais sûrement, arrive à monter en puissance au fil des ans... Si le groupe maintient ce niveau de progression, cette sincérité évidente, et parvient à accélérer quelque peu le rythme de ses sorties, le trio devrait pouvoir se faire un nom dans un avenir proche !!!


Carcharoth
Août 2012




"Insanity Of War"
Note : 11,5/20

Le trio français (région d'Avignon) propose ici sa deuxième démos et ce 10 ans après "Nuclear Force" et oui c'est long ! Archenterum pratique un death metal des plus classiques, plutôt bien exécuté disposant d'une boîte à rythmes à défaut d'avoir un batteur stable. Quelques blasts, beaucoup de mid tempo, une voix grave et des riffs bateaux font que ce groupe ne se démarque pas véritablement du reste et on relâche assez vite son attention. Démo de 7 titres pour environ 25 minutes, c'est juste ce qu'il faut mais je trouve dommage que rien ne ressorte véritablement de ce "Insanity Of War" et même si le groupe a vraiment travaillé ces compos comme il faut et soigné la production. Au final, je reste déçu car le tout reste trop classique et tout le monde a déjà entendu cela des dizaine de fois au moins, en tant que side-project oui mais à l'état de véritable groupe fait pour faire de la scène, je ne sais pas encore.


Julien
Février 2010


Conclusion
Le site officiel : www.archenterum.com